Témoignages
Des témoignages de familles et de professionnels ... pour une prise de conscience !

En France, c’est plus de 400 cas de victimes recensés chaque année, certaines en meurent et pour les autres elles restent handicapées à vie. Il est nécessaire que le grand public prenne conscience que le Syndrome du Bébé Secoué brise des vies !

Témoignage de Maryline, maman de Swann et cofondatrice de l’association Stop Bébé Secoué

Témoignages de Marie, maman de Rose, et d’Aude, maman de Timothée, tous deux décédés du SBS

Témoignage d’Aude, maman de Timothée, décédé à l’âge de 2 mois du Syndrome du Bébé Secoué

Témoignage de Bertrand, papa de Tom, décédé à la suite de secouements infligés par son assistante maternelle

Témoignage de Gwenaëlle, maman de Perrine, décédée à l’âge de 9 mois du Syndrome du Bébé Secoué

Témoignage d’Elise, maman de Baptiste, victime du Syndrome du Bébé Secoué à l’âge de 6 mois

Le S.B.S. détruit des vies : celle de l’enfant victime et également celles des membres de son entourage …

Informer permet d’éviter que des drames ne se produisent !

Bébés secoués : nous sommes tous concernés

« En France, plusieurs centaines d’enfants sont victimes chaque année du syndrome du bébé secoué, à cause du geste d’un adulte, parfois seulement exaspéré par les pleurs de l’enfant… Cet acte peut entraîner des séquelles neurologiques et visuelles graves et irréversibles chez l’enfant, et la mort dans plus de 10% des cas. Comment ce syndrome est-il diagnostiqué aux urgences ? Et surtout comment améliorer la prévention auprès des parents et des professionnels de l’enfance ?

Pour répondre à toutes ces questions, nous recevons :

– Dr Anne Laurent-Vannier, médecin, qui a longtemps dirigé le service de rééducation des pathologies neurologiques acquises de l’enfant, aux hôpitaux de Saint-Maurice dans le Val-de-Marne. Elle œuvre depuis plusieurs années à faire connaître ce syndrome.

– David, papa de Nathan (10 ans) qui a été secoué, donc maltraité, par sa nourrice à 4 mois et demi. Ce geste a fait basculer la vie de son fils, et celle de toute sa famille. Il vient partager son histoire. »

La Maison des Maternelles, France Télévisions

Chaque jour, plus d'1 bébé est victime du SBS

5 avril : pour cette première Journée Nationale du Syndrome du Bébé Secoué, l’association a tenu à rédiger un manifeste afin de faire un état des lieux et alerter les pouvoirs publics sur la formation et la prévention du SBS en France. Nous invitons chaque citoyen français à se joindre à notre combat en signant ce manifeste, pour que le Syndrome du Bébé Secoué devienne une priorité de santé publique et que des mesures concrètes, globales et pérennes soient prises pour protéger les bébés et sauver des vies.